L'Université Solidaire te propose de passer le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur, c'est un titre non professionnel.

Il te permet dès 17 ans d'encadrer un groupe d'enfants ou d'adolescents  en ACCEM* de façon occasionnelle.

*ACCEM (Accueil Collectif à Caractère Educatif de Mineurs).

"Pour qu'un enfant grandisse, il faut tout un village"

Proverbe africain

LE BAFA, mais qu'est ce que c'est ?

Le BAFA n'est pas un diplôme professionnel, mais un brevet qui a pour finalité de développer, dans le cadre d’un engagement social et citoyen, une mission éducative temporaire en accueils collectifs de mineurs.

Retrouve ici les 5 objectifs principaux de la formation BAFA.

Nos sessions sont ouvertes à tous les publics sans discrimination, néanmoins il est à noter qu'afin de pouvoir effectuer l’étape du stage pratique, les stagiaires ne doivent ni être frappés par une incapacité pénale ni faire l’objet d’une mesure administrative

 

Retrouve toutes les infos & documents concernant le BAFA sur notre carte mentale

MindMap1.png
© Copyright Uus
BAFA-VVV-06.jpg

Jeune stagiaire BAFA  je me suis demandé par quel hasard à 17 ans, je me suis retrouvé enfermé dans une salle avec de parfaits inconnus, à chanter du "Hugues Aufray"... Alors que tous mes amis étaient en vacances.

Un jour j'ai posé mes valises pour 8 jours

La plupart des formateurs de  L'U.S. (L'Université Solidaire) ont connu ce moment, et nous étions loin d’imaginer à quel point cette expérience allait changer nos vies.

 

L’ouverture d’esprit, les rencontres, les partages, les voyages, les débats, les soirées, les fous rires... ont été des moments inoubliables, spécifiques à l’animation, et sont autant de raisons pour que vous goûtiez à cette parenthèse formatrice originale et collective.

Le BAFA, une première marche qui nous a fait basculer dans l’animation professionnelle. Aujourd'hui nous en avons fait notre métier, former c'est aussi animer.

 

En partageant nos points de vue, nos connaissances, nos expériences et nos méthodes notre objectif est d'accompagner au mieux tous nos stagiaires.

 

Nous entendons régulièrement :

« le BAFA, mais c’est un truc tranquille, tu y vas et on te le donne», ce genre d’allégation reste dans l’inconscient collectif et dégrade l’image de cet engagement social et citoyen.

 

De notre côté, nous avons souvent l’habitude de dire aux stagiaires, qui entrent en formation BAFA, de ne pas oublier qu’ils n’ont pas acheté un diplôme mais bien une formation. Au cours de cette formation, notre rôle est de vérifier que tous les stagiaires ont les capacités de bien comprendre les enjeux de leurs fonctions. 

Mais pas d’inquiétude, vous serez accompagnés, et, avec l’envie de progresser, de l'implication et de la bonne volonté vous obtiendrez facilement un stage satisfaisant.

Dans une société de plus en plus déstabilisée par les crises, qu’elles soient sanitaires, identitaires, sociales, culturelles ou financières, un grand nombre d’enfants sont en perte de repères. Face aux difficultés que rencontrent, l’éducation nationale et certaines familles, beaucoup d’entre eux ont besoin, encore plus qu’hier, d’accompagnement global à travers l’outil des loisirs que proposent les mouvements d’éducation populaire.

 

Qui, en dehors de la famille ou de l’école, peut répondre aux besoins éducatifs de nos enfants, en ayant pris le temps d’y réfléchir ?

 

Déjà reconnues pilier essentiel du triangle éducatif, nous pensons que les structures de loisirs et d’éducation populaire en sont capables. A cet égard les animateurs « BAFA » ont la charge de construire, par le biais de leur propre projet d’animation, les citoyens de demain et donc la société du futur.

Pour amener un groupe d’enfants à la plage, au cinéma ou dans un quelconque parc d’attraction, il n’est nul besoin de suivre une formation ; MAIS, donner du sens, éduquer, transmettre des valeurs à travers ces activités, là, est le véritable exploit qu’accomplissent chaque année des milliers d’animateurs.

 

Pour de nombreux stagiaires BAFA cet apprentissage est un véritable accélérateur de maturité, les changements intrinsèques et profonds que provoque cette expérience

nous font dire, qu’aujourd’hui, le BAFA peut être assimilé à : «Un rite de passage contemporain»

Cédric Gillet

Titre-Uus-Bouton-02.png

Les objectifs de la formation :

  • Assurer la sécurité physique et morale des mineurs et en particulier les sensibiliser aux risques liés aux conduites addictives ou aux comportements, notamment ceux liés à la sexualité.
     

  • Participer à l'accueil, à la communication et au développement des relations entre les différents acteurs.
     

  • Participer, au sein d'une équipe, à la mise en œuvre d'un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif.
     

  • Encadrer et animer la vie quotidienne et les activités.
     

  • Accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets

 
BAFA-VVV-04.jpg